lundi 12 février 2007

La bonne renommée et hymne aux rousses

Quand dans le quartier parisien "le marais", je passe devant ce magasin, je m'arrête à chaque fois avec extase. La Bonne Renommée est un magasin de prêts à porter féminin...mais je dirais même plus de voyage... j'ai l'impression d'un dépaysement complet.

Les tissus sont chaleureux, bariolés, de matières différentes. Les inspirations sont russe, népalaise, japonaise ou plus globalement d'Asie centrale. Imprimés japonais, dentelles anciennes, couleurs vives...
Le seul aspect qui me dérange beaucoup est l'utilisation de vrai cuir. Le reste me plaît beaucoup. Je n'ai aucune envie d'être habillée des pieds à la tête par eux mais un manteau, une ceinture ou n'importe quel accessoire ferait bien mon affaire pour un cadeau "très très cher" (sauf les chapeaux trop chauds et typés à mon goût....Quand j'aurais passé la quarantaine j'y songerai).

**********
Le plus du site internet est le choix des modèles: des beautés féminines comme je les aime...et une rousse, j'aime beaucoup cette couleur de cheveux automnale, où pour moi le parfum reste...
Serait-ce une influence du "Parfum" de Patrick SUSKIND? Peut-être mais je pense que cela n'a fait qu'empirer ma préférence. En effet, dans ce roman sur l'odorat, Grenouille, le héros, assassine de jeunes filles pour confectionner un parfum, LE parfum...sa dernière victime est une rousse....

"la Chevelure" de BAUDELAIRE ne pouvait être que de cette couleur...


La Chevelure de Charles BAUDELAIRE

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé !

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

Toute petite, les copains ivoiriens fleurant bon les épices me l'avaient un jour avoué: je sentais le rien... alors je voulais être rousse pour sentir l'automne, ma saison préférée.. .je voulais me laver les cheveux comme ces beautés fatales... je vous rassure, ce n'est qu'un fantasme très peu usité.

recette pour intensifier les cheveux roux:
Mélanger à part égale (30 grammes) de chaque de la poudre de henné naturel, des clous de girofle et de la rhubarbe.
Délayer le mélange dans de l'eau tiède additionné d'une cuillerée à soupe d'huile de germe de blé et d'huile de carotte.
Appliquer la pâte ainsi préparée sur les cheveux humides mais bien essorés, rincer abondamment et faire un shampooing doux.

Dante Gabriel Rossetti est passé par là, plus tard pour me confirmer dans ma préférence de teinte capillaire. Passez donc par le blog de Lamousmé pour connaître ce peintre pré-préraphaélite fabuleux... elle en parle si bien ici.

5 commentaires:

Lamousmé a dit…

Sibylla Palmifira, La Ghirlandetta, Hélène de troie...très bon choix ma chère ;o)
Je vais essayer la recette et je te dirais si ça marche !!!
Très jolie boutique je me laisserais bien tenter par un ou deux petits trucs :o)))

Vanessa a dit…

Je pensais bien que tu pouvais apprécier...pour la recette, je gardais le masque une dizaine de minutes avant de rincer, à toi de voir.
Quelle chanceuse tu es mam'selle lamousmé !!

Katell Bouali a dit…

Les reproductions de tableau illustrent superbement le poème très érotique de Baudelaire. Un moment poétique délicieux.

Paul Ward a dit…

A la bonne renommée, c'est un magasin tres beau ... je viens d'écrire des ideés des marques, du magasin, etc. a mon blog.

J'adore votre blog, continuez, Mlle V!

Vanessa a dit…

Paul Ward: Bienvenue entre mes billets. Je vous remercie de m'écrire en français ce mot d'encouragement qui me va droit au coeur. Je suis passée sur votre blog, je vous laisserais des messages dès que votre langue ne m'intimidera moins. Merci.

Katell: merci