samedi 3 février 2007

La tisane de mauve et recommandations

En ces temps froids, ma consommation de tisanes a doublé…j’en bois au moins une par semaine, mais avec ce climat (et les petits désagréments associés : grippe, rhume, coup de froid etc…) c’est un peu plus.
C’est un vrai plaisir car j’ai l’impression de boire la substance même de la terre…de boire une couleur…avec des odeurs de terre, d’humus… de printemps ou d’hiver …sans oublier que (quand j’y pense) je m’en sers de remèdes…

Mais attention une tisane est toujours composée de plantes ACTIVES et seul en herboriste peut connaître toutes les effets secondaires.
Quelques lignes directrices avant de boire n’importe quelle tisane
1. Les bienfaits des tisanes sur les petits maux n’est plus à prouver mais elles ne doivent en aucun cas servir de traitement aux maladies graves
2. Ne pas acheter des tisanes qui ne sont pas identifiées, en vrac ou non empaquetées.
3. Lire les étiquettes des tisanes composées pour bien vérifier les composants
4. La tisane n’est pas recommandée pour les femmes enceintes (sauf avis médical) et doit être utilisée
avec modération par les jeunes enfants et les personnes âgées
5. Attention à la toxicité de certaines plantes

Toxiques
Absinthe
Arnica
Baie de sureau
Bardane (racine)
Bourdaine
Cerises noires
Chasse-taupe
Ciguë aquatique, vireuse
Consoude
Digitale (pourprée)
Hépatique des bois
Herbe de Saint-Jacques tanaisie
Lobélie
Mandragore
Mélilot
Noix de muscade
Oléandre (laurier-rose)
Petite pervenche
Phytolaque
Pouliot
Sanguinaire
Sassafras
Séné
Séneçon
Thé Mormon
Tonka
T'u-san-ch
Tussilage
Yohimbine

Avec modération
Camomille
Chicorée
Cynorodhon
Echinecea
Framboise
Framboise rouge
Ginseng
Graines de lin
Hibiscus
Houblon
Hysope
Kola Gotu
Luzerne
Marrube
Menthe poivrée
Menthe verte
Mouron des oiseaux
Mûre
Orange
Orme de cèdre
Pissenlit
Psyllium
Pyrèthre
Queues de cerise
Reine des prés
Romarin
Salsepareille
Sarriette
Sénégré
Shénanthe
Valériane

6. Ne jamais boire plus d’une ou deux tasses de la même tisane dans la journée (les effets à long terme d’une grande consommation ne sont pas connus)
7. Attention aux tisanes purgatives, amaigrissantes ou diurétiques : elles déséquilibrent l’organisme (trop de perte de sodium dans les urines, diarrhées, déshydratation…)



Tisane de mauve :
La première tisane que je propose à nos invités, quand ils se laissent faire, est la mauve. Car la couleur bleue de l’infusion est une vraie découverte…

Boire du bleu mets tout de suite en joie !!

L’édulcorer ?: Je ne mets jamais de sucre ou de miel dans les tisanes (le miel étant d’ailleurs trop bon par lui même pour n’être là que pour son pouvoir sucrant). Mais vous pouvez l’ajouter à la tisane de mauve.

Bienfaits : C’est une des plantes les plus douces qui soient. Calmante des inflammations et des irritations, contre les aigreurs d’estomac (dans ce dernier cas, la consommation de la tisane avec du sucre ou du miel doit se faire à 4 heures d’intervalle d’un repas). Au pouvoir laxatif très doux (peut être utilisée pour les enfants, les personnes âgées et ceux dont les intestins sont fragiles).

1 commentaire:

venezia a dit…

merci pour toutes ces précieuses recommandations de prudence…