mardi 16 janvier 2007

Les sources artistiques de DISNEY

Au fait, le Musée Guimet n’est pas le premier musée où je traîne mon trésor de moins d’un an.
Je ne suis pas vraiment musée mais des fois…en fait, je trouve que les conservateurs de musée ne se mettent pas encore au niveau des visiteurs. Il y a souvent des explications annotées à côté des œuvres mais je dois avoir besoin de plus d’anecdotes, de codes de lecture etc… Qu’il s’agisse d’une influence gothique ou romane ne me parle peu…je préfèrerais que l’on me rappelle de quoi il s’agit…au final, je suis obligée de bouquiner sur les œuvres présentées dans tel musée avant de le visiter de manière satisfaisante.

Après une lecture en diagonale (très fréquente pour les bouquins d’art) du livre « Il était une fois Walt DISNEY, aux sources de l’art des studios Disney » (merci mon amour!), nous nous sommes rendus, la petite famille au complet, à l’expo.
C’était fabuleux !! Bon c’est vrai j’ai un faible pour les illustrateurs et les peintres préraphaélites donc j’étais servie…Je leur consacrerais à chacun un message plus tard…
Et puis je suis toujours passionnée par la source de la création…qu’est-ce qui peut bien motiver un homme à créer de toutes pièces un nouvel univers?

Je n’adhère pas à la morale des films d’animation de DISNEY…je les trouve trop consensuels (voir mon message sur « L’étrange Noël de Mr Jack » de Tim BURTON), je trouve aussi les personnages trop simples, pas assez ambivalents. Ceci dit, je suis une spectatrice dévouée…encore plus en analysant les codes…mais ça c’est autre chose.
Pour en revenir à l’expo, ce qui m’a plu était de voir en quoi ce dessinateur avait assumé des partis pris esthétiques selon ses films :
l’anthropomorphisme de ses animaux (Honoré DAUMIER entre autres) ou de ses arbres (Arthur RACKHAM étant mon favori très haut placé),
ses mises en scènes expressionnistes,
ses architectures (d’inspiration flamande pour « la Belle au bois dormant », du Douanier ROUSSEAU pour « le livre de la jungle » ),
l’utilisation dramatique des ombres,

ses inspirations (les contes européens)
…J’ai aussi aimé la collaboration de DALI mais je n’ai pas pu profiter du film (mon petit loup commençait à trouver le temps long)…dommage, très dommage surtout que ce « court-métrage » n’est pas dans le DVD de l’expo….Bouhouou…


Au final mon petit d'homme n'a profité que des effets de lumière de l'expo... pour vous donner une idée plus précise, c'est ici (photos prises de ce site).



3 commentaires:

Lamousmé a dit…

"Bon c’est vrai j’ai un faible pour les illustrateurs et les peintres préraphaélites "

quelle bonne idée!!!
J'aime autant te dire que c'est une maladie contagieuse par ici :o)

Katell Bouali a dit…

Quel âge a-t-il ton petit d'homme?
Je suis certaine qu'il a profité de plus de choses que nous croyons, nous les adultes,...les petites graines semées au gré des expos germeront sans crier gare et là, la récompense est immense. Et puis, cette expo t'a offert un moment inoubliable, que j'envie, moi la provinciale qui "loupe" beaucoup d'expos intéressantes!
Ton billet et celui de Lamousmée me donnent des regrets certains mais à travers vos commentaires j'ai vécu l'expo Disney. Merci!

Vanessa a dit…

Katell, mon petit d'homme a 4 mois (2 mois lors de l'exposition) mais c'est vrai que je suis persuadée que les belles choses ne peuvent que trouver racines dans sa petite tête.