vendredi 1 mai 2020

Conseils de confinement

Ça y est, je suis de nouveau une maîtresse d'école. J'ai retrouvé mes élèves... enfin j'ai trouvé leurs parents.
Parce que la continuité pédagogique, la classe à la maison, n'a rien à voir avec ma classe à l'école. Beaucoup d'écrits aux parents, les rassurer, apporter souplesse, bienveillance, le plus possible.

Offrir des contenus (et des exigences) pour mes élèves. Finies les révisions, les nouveaux apprentissages sont là.

Mais je voulais faire un partage ici. Avant de revenir après avoir fini le mémoire (dans 3 jours). Mes conseils de confinement.
 Depuis ma reprise, il y a 15 jours, j'offre chaque semaine les conseils d'un expert du confinement, juste un bonus qui n'a rien à voir avec les apprentissages si ce n'est du partage culturel.

***
Voici le 1er conseil:
"Thomas Pesquet


Pourquoi pouvons-nous considérer ce monsieur comme un expert ? Parce que, pour ceux qui ne le connaissent pas, Thomas Pesquet est un spationaute français. Il a vécu 196 jours sur la Station spatiale internationale, loin de la Terre donc.
*                                                            196 jours                                            *
Ses conseils : considérer le confinement comme une mission. Sa mission était de faire des expériences, des recherches.
Son conseil de lecture : Nicolas Bouvier « L’usage du monde » pour donner envie d’expéditions, plus tard. Lecture un peu complexe pour vous mais je crois pouvoir vous proposer autre chose (en plus de son roman graphique pour les plus intéressés par le sujet !)

                                           
Alors : que pouvons-nous en apprendre ?
Nous sommes en mission, pour que le coronavirus se propage le moins possible, pour sortir le plus tôt possible.
Et pour les lectures, j’ai peut-être une solution, de recherche. A vous de retrouver le pays associé aux images « Confinement évasion » (extrait du magnifique "Cartes" d'Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski)
.



***
 Voici le second conseil:
"Les Inuits



Pourquoi pouvons-nous considérer ce peuple comme expert ? Parce que là où ils vivent, la nuit d’hiver dure de fin novembre à mi-janvier. Presque une obligation de confinement chez soi.

« COMMENT FONT LES INUITS CONFINÉS…
De tous les peuples de la planète, les Inuits sont ceux qui auraient le plus à nous enseigner sur le confinement, à nous les néophytes. Inuit confiné, c’est presque un pléonasme. Ils le pratiquent, parfois des hivers entiers, depuis des millénaires. Leur premier antidote est assez simple à réaliser : y opposer son sourire. Rire aussi, franchement, comme les concours de grimaces qui chez eux est un art majeur.» (Carl Norac, poète)

Et si vous voulez rire:
Les premiers instants en riant, puis en souriant, puis en savourant : un chant de gorge inuit, le katajjaq.

Ici la chanteuse inuit Tania Tagaq. Dans une autre vidéo en anglais, elle explique les différentes manières d’utiliser le visage, la gorge, la mâchoire pour chanter.

Et vous qu’est-ce qui vous fait rire ? Un chat qui saute d’un endroit à un autre et tombe ? Quelqu’un qui danse bizarrement ? Une belle grimace ? Un jeu de mots ? Un acteur comique ? Une bande dessinée ?




Pour ma part j’adore les masques inuits et je comprends mieux pourquoi j’ai toujours l’impression d’y voir des grimaces ou des rires : 
Si l’art inuit vous intéresse, ce livre est fait pour. Sinon il y a des coloriages (de masque inuit), des pop up disponibles ici


Et pour ma part, j’ai une solution qui marche à tous les coups : il faut pour cela que tu demandes à ta famille de jouer avec toi, plus vous êtes nombreux mieux c’est.
Allonge-toi avec ta famille sur le dos au sol dans une pièce assez grande : tu vas mettre ta tête sur le ventre de quelqu’un, ce quelqu’un mettra sa tête sur le ventre d’une autre personne qui mettra sa tête sur le ventre d’une autre encore, jusqu’à terminer la boucle. Si déjà se mettre dans cette position ne te fais pas rire, décide de qui va faire semblant. Celui qui est désigné fait semblant de rire : normalement le rire sera vrai d’ici quelques secondes !
***
Et le prochain parle d'odeur, hum...

jeudi 2 avril 2020

Humour d'une isolée

Je vais mieux, la fatigue me laisse du répit mais le moral est toujours très fluctuant, d'une heure sur l'autre. Je suis isolée de mes proches, confinée chez moi, mais aussi dans une pièce à part de l'appartement et la porte fermée, mon homme me fournissant à la demande ou au besoin. Plus aucune discussion avec un autre être humain, malgré les deux dans le reste du chez moi, sauf les coups de téléphone, les mails, les whatsApp... (et pour les deux autres confinés de l'appartement du factuel, du factuel et encore du factuel).
Oui oui, c'est presque désespérant.

Alors je m'amuse comme je peux pour exprimer mes envies et mes besoins:
- liste de courses: élastique, 2 accordéons classeur sur la grande table, une tasse, une banane
en cas de retard ou de non réponse: - je sais, j'habite si loin, il faut tellement anticiper votre visite
- I
- L
- Y
- A
- Q
- U
- E
- L
- Q
- U
- '
- U
- N
- ?
- Une tasse esseulée attend qu'une main innocente, et propre, l'amène sur un plateau pour devenir la meilleure amie d'une confinée. Elle sait que ce sera elle que la main choisira: elle est toute propre, sans trace de théine.
- une fois entre hommes devant la télé j'existe plus hein?
- J'échange un couteau, une cuillère, un plateau et un peu de poubelle contre un plateau propre, une tasse propre et un couvercle de tasse propre
- pour que tu n'oublies pas que tu as une maman relou: un peu de travail et un peu de lecture par jour
- ta mission si tu l’acceptes: me trouver le tome 1 de "A la croisée des mondes" de Philipp Pullman.
- indice 1: dans le casier le plus haut à droite
- indice 2: format poche éditions folio
- mission du jour, si tu l'acceptes (parce que j'attends toujours la photo du shogi): poser à l'entrée de la grotte du monstre cracheur de coronavirus les 3 énormes lutins bien gras et bien dodus du CRPE de l'année dernière, sans faire tomber les briques de leur maison.- 



Bien 2 mètres entre le chenapan et moi... la distance est plus que respectée.

Je suis toujours sur mon lit, un peu plus à même de travailler. Aujourd'hui ce fut des courbatures et des crampes dûes à cette position sur le lit. Lit fauteuil, lit table, lit canapé pour conversations téléphoniques, lit bureau...
La place de l'homme est prise...


lundi 30 mars 2020

Isolée

Aujourd'hui, comme hier...



Isolée, confinée, épuisée. Voici la vue de mon lit, de mon jacuzzi, de mon hamac, de ma chaise longue, de mon trampoline, de ma bouée, de mon phare, de mon île, de ma prison, de mon rivage, de mon lit.
.
.
.



Dormir, dormir, je n'ai fait que ça... ou presque.



Seul contact physique depuis 17 jours, le petit lynx qui m'offre son ronronnement et l'horizon de ses pupilles...Yeux dans les yeux jusqu'à saturation.

Confinement sportif

Si vous avez du talent, vous pouvez bouger tout le corps...

 *source instagram: Lory Carpano

comme Lory Carpano, Brooke Raboutou ou Andri Ragettli





ou danser ensemble, comme le groupe Emka



ou juste bouger les pieds d'envie

Voyages sur papier, voyages des doigts, en confinement

J'entame ma troisième semaine d'isolement, confinement, repos pour le coronavirus.

J'ai réussi à lire un peu, à travailler un peu, à regarder des films un peu. Je n'arriverai pas à dessiner mais j'ai tellement d'idées d'activités que je vous en propose ici. En version adulte, je pense que tout le reste du blog vous permet de trouver des idées enfants.

Bien-sûr profiter de ce temps peut-être libre (si vous n'êtes pas en télé-travail tout le temps, fabuleux soignant, travailleur de l'ombre pour que nous puissions être confinés, professeur en continuité pédagogique - ce que je suis mais là en arrêt de travail, épuisement à l'appui-, parent en train d'aider votre enfant avec ses devoirs) pour lire....
- les explorateurs, d'un autre temps ou des temps presque modernes : "L'usage du monde" de Nicolas Bouvier, livres des photographes du monde, carnets de voyage
- les classiques
- les mythologies, là aussi vous en avez pour longtemps tout en faisant le tour du monde


Odyssée, Iliade, Mahabharata...

Puis quelques digressions rayon jeunesse pourtant fabuleusement motivantes,


"Hortari, Récits d'explorateurs oubliés" de Marie-Alice Harel pour vous imaginez explorateur, ou "Fleuves" de Peter Goes alliant géographie, exploration, architecture, zoologie, mythologie... de quoi par intertextualité aller dans de multiples directions.


***
Vous pouvez aussi proposer de la gymnastique à vos doigts en pratiquant:
- de la musique
- du coloriage pour adulte, du dessin méditatif (mandala ou zentangle), du décalquage difficile
*source The Kelmscott Chaucer par William Morris et Edward Burne-Jones colouring book

- de la linogravure sur des gommes
- des jeux d'empreintes, de doigts (plus tard ce sera l'occasion de faire des herbiers, des alguiers ou des gyotaku
- de l'origami
- si vous retrouvez des œufs, les peindre pour Pâques
- des tatouages éphémères
- un dessin animé à l'aide de papier quadrillé
- avec vos vieux pulls, des animaux en feutrine laine
- du tricot, du crochet, des amigurumi
- des dessins de vos intérieurs comme Florent Chavouet

*source Florent Chavouet "Manabé Shima"

- des cartes postales pour toutes les personnes que vous aimez, les préparant avant leur envoi, sur le modèle de l'etegami en prenant modèle sur n'importe quel fruit, légume que vous avez sous les yeux.

Ou vous reposer, dormir, méditer, chanter, danser...