dimanche 10 octobre 2021

Il a eu 15 ans!


Je ne vois pas les jours passer, je suis dépassée...depuis plus de 3 ans: mon horizon professionnel n'est pas calme et, pendant ce temps-là, le petiot grandit, murit, devient plus pertinent, plus enthousiaste, plus aventureux.

Trois ans que je suis ailleurs, le papa aussi, et qu'il pousse, pousse. Trois ans qu'il est notre priorité et que pourtant il n'est plus au centre. Notre attention a été plus diffuse, moins concentrée. Il a grandi d'un coup. Il a eu 15 ans notre grand.

Mon plus grand défi, ma plus grande aventure, ma responsabilité ultime.

Lui, ado, grand, passionné, passionnant. Tactile, attentionné, câlin et aussi un pied dehors, la tête déjà un peu ailleurs, les doigts sur une prise d'un mur d'escalade, de son propre univers.

Il a notre confiance, entière, il a notre amour, tous les jours plus fort. Il a notre fierté pour ce qu'il est, ce qu'il devient et qui ne dépend pas de nous.

Il est moins timide, tant mieux. Il ne veut toujours pas une quantité d'amis mais peu, de choix. Il aime et sait que c'est une prise de risque mais il l'accepte. Il n'entre plus dans le monde derrière nous, sur notre côté, mais bien devant avec envie.

Je lui envie sa fougue, je lui envie sa capacité à lâcher-prise, à rire à gorge déployée. Félicitation grand funambule!

mercredi 22 septembre 2021

Des ressources pour le vocabulaire

En attendant mon affectation, je réfléchissais au carnet de mots que nous pouvons proposer aux élèves dès le cycle 2. Pour l'instant je n'en avais pas mis en place, je n'avais pas été la responsable des commandes classe et je m'en réjouis d'ailleurs.

Pour l'instant le vocabulaire associé aux lectures apparaissait en lecture, le vocabulaire associé à l'écriture dans la "boite à outils" du projet d'écriture en cours. Les séances sur les notions (synonymie, antonymie, préfixes, suffixes, champs lexicales et autres) étaient apportées par le manuel scolaire de la classe ou celui que je vous présente en fin de billet. Mais là, dans la possibilité d'être maîtresse unique, l'idée de contextualiser, décontextualiser et réactiver le vocabulaire devenait important.

Alors où en suis-je de mon carnet de mots. Nul part car en charge d'élève pré-scripteurs cette année. J'ai noté des éléments et aussi une démarche de formulation d'une définition, voir le billet de Lala aime sa classe. En attendant voici quelques ressources pour peaufiner mes connaissances, extraire des points précis et motiver les troupes.


De l'étymologie avec "Pico Bogue" de Dominique Roques, c'est très saisissant et motivant. J'ai juste hâte de tous les avoir. Le jeu "Etymolinguo" étant là un support pour les apports latins et grecs.

Du langage fleur, jurons et gros mots au choix. J'avais eu envie de mettre à profit la version de Roal Dahl "Petit manuel des gros mots de Roald Dahl" (lecture intégrale de "Matilda" en période 1) mais les tensions dans la classe de CM2 de l'année dernière ne me l'ont pas permis.

Et j'aime beaucoup les invectives du capitaine Haddock inventoriées par Albert Algoud, le marin d'eau douce utilise un panel zoologique, anatomique, botanique, criminologique, ethnologique, historique, rhétorique, météorologique, théologique, psychiatrique...

Et récemment j'ai découvert cette bande dessinée, "Et cetera et cetera, la langue française se raconte" de  avec une partie étymologie, évolution de la langue, les difficultés orthographiques et le verbe.





Et "Trouver le mot juste" est une première approche d'une idée de relance.

***

Côté professeur, j'ai repris certains livres. Un manuel clé en main de François Picot, que j'ai utilisé l'année dernière, le bon point: une construction de la leçon après les exercices, plusieurs réinvestissements.

Puis "Guide pour enseigner le vocabulaire à l'école élémentaire" de Micheline Cellier qui reprend comment intégrer le vocabulaire au sein de projet ou tout le long de la semaine, autant qu'en séances décrochées.

Billet en vrac, je reprendrais les ressources peu à peu. A suivre

mardi 21 septembre 2021

Projet corps humain, santé, hygiène pour le cycle 1

    Me voilà en poste fractionné et surtout en maternelle. J'arrive presque enfin à mémoriser petites trombines et prénoms associés. Je me croyais physionomiste mais plus de 75 élèves c'est tout de même pas évident.

    Je n'ai pas arrêté et d'ici jeudi j'aurai fait mes 4 réunions parents-professeurs sur 5 (2 réunions pour le lycée du fiston, chouette en tant que maman). Quoique j'aime beaucoup les réunions de rentrée: c'est le moment de présenter les programmes, projets, manières de travailler, de communiquer. Vous êtes en démonstration pour la confiance et la crédibilité.

    Mais bon, je divague, mon propos se voulait être autre: j'ai enfin pu préparer un projet pour une des classes. Un projet autour du corps humain, de la santé et du schéma corporel - limites dans l'espace (morphologie), possibilités motrices (rapidité, souplesse), possibilités d'expression à travers le corps (attitudes, mimiques), perception des différentes parties du corps, niveau verbale, représentation du corps (au point de vue mental ou graphique) (B.De Le Lièvre et L.Staes via un message très inspirant de Kaloo_k2 sur Instag*).

    Des gestes d'hygiène aussi comme se laver les mains (de circonstance en ces temps de pandémie) mais aussi très très important se moucher (même si j'aimerai leur apprendre à faire jala neti).

Voici donc une idée de ce qui les attend:



Explorer le monde du vivant: le corps et la santé PS - cycle 1 par VANeDO

lundi 30 août 2021

Carte heuristique d'historiographie, de didactique et de pédagogie en Histoire (CRPE)

Voici un billet que j'avais préparé fin 2019, lors de l'obtention de mon CRPE. Je comptais le mettre ici au cas où cela faciliterai d'autres dossiers de situation professionnelle en histoire. En attendant de pouvoir préparer pour mes classes, et ayant retrouver le document en question, le voici.

L'écrit était prêt et je voulais regrouper tous les éléments de didactique sur le même document. Comme à chaque fois, je pêche par ambition: beaucoup d'informations sur un seul document mais j'aime savoir que j'ai tout à portée d'oeil.

Voici donc ma superfiche sur l'historiographie pour les futurs CRPE(clic pour la voir en grand).



dimanche 29 août 2021

Ils marchent sur la tête... je dois apprendre aussi

*source Moomin de Tove Jansson

Rester sereine malgré tout. La rentrée scolaire pour les professeurs est ce mercredi (dans 3 jours), les indications de mon affectation étaient donc les bienvenues.

L'été dernier, le service des affectations s'était trompé et m'avait mise en titulaire. J'ai mon orgueil mais non, j'ai été ajournée, erreur transmise donc j'ai patienté tout l'été pour une nouvelle affectation  Cet été j'ai été mis en stagiaire: erreur aussi car titularisée. 2 éléments interviennent pour la titularisation: la titularisation métier (Education nationale) et l'obtention du Master MEEF2 (c'est lui qui m'a pris 2 ans!). Erreur transmise encore et je patientais...

J'ai du fournir mon attestation de Master validé (normalement l'Inspé l'envoie à qui de droit, hypothèse d'erreur: nom de jeune fille/ nom de femme mariée) donc je patientais avec encore plus de confiance.

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un appel m'indiquant que non, je n'étais pas titularisée... par l'Education nationale. - Bah, bah si, l'année dernière!

***

Mon affectation est donc arrivée. Il s'agit d'un poste fractionné, déjà rare pour les néotitulaires. J'ai 1 jour en moyenne section de maternelle, 1 jour en CP (oui un niveau pas forcément donné à un néotitulaire) et 2 jours... bah je ne sais pas.

Il n'y a pas de jours vacants dans l'école où je dois être 2 jours par semaine. J'attends donc de savoir où je serai, quel jour et quel niveau j'aurai. Donc au minimum 3 classes sur 3 écoles différentes.

Encore un beau défi pour cette année scolaire!

Des ressources pour l'histoire et la géographie au collège et lycée

Ce fut un de mes objectifs au collège, permettre au funambule de mieux appréhender ces matières.

Concernant l'histoire, permettre de comprendre, de faire des liens, de reformuler. Il y a, bien entendu, les manuels scolaires, les livres, les sites internets, les vidéos.

Mais la difficulté du chenapan est de trouver le fil conducteur, de remettre de la logique, de la méthode.

J'ai déjà trouver des méthodes pour comprendre les attendus des professeurs:

***

*source salle 112 (lien juste en dessous)

Ici en salle 112 des fiches méthodes pour comprendre les verbes d'action en histoire/ géographie:

- Localiser et situer

- Décrire, analyser, présenter

- Raconter

- Porter un regard critique

- Utiliser les bons connecteurs logiques pour un développement construits, selon que l'élève veuille justifier, ordonner, opposer, illustrer, résumer, faire un hypothèse, indiquer une conséquence.

- Trouver la nature du document

***

Pour présenter un document, il ne faut pas oublier des éléments, plusieurs méthodes s'offrent aux collégiens DANSE, TANDIS, NADI.


 *source Enseigner la géographie (lien juste en dessous)

En associant vraiment une petite danse, c'est par ici chez Enseigner la géographie. D'ailleurs vous trouverez une autre infographie sur les consignes verbes d'action ici et le raisonnement géographique: où? pourquoi? quelles conséquences? .

***

Bon d'accord, les documents sont là, les consignes sont claires, mais à quoi servent-ils? C'est ce point particulier qui perturbait le crapouillot, il propose/proposait une description neutre, sommaire. Le choix d'un document n'est pas neutre.

Cet été, ainsi, dans son cahier de vacances/ école inversée, à chaque document, il m'a expliqué son intérêt. Pour ce début d'analyse, il s'est appuyé sur ce document d'Abracadabrahg.

***

Mais qu'en est il du cours lui-même? Le funambule ne mémorise l'histoire qu'après l'avoir bien reformuler et avec un bon sommaire. Jusqu'à aujourd'hui ce n'est pas encore totalement acquis en autonomie. J'aurais aimé qu'il fasse de magnifiques fiches de révision (intéressantes pour le brevet des collèges) mais non, il s''en est passé. J'aurais aimé qu'il se prépare des cartes mentales, mais non, il s'en est passé aussi. Mais ce sont des éléments qu'il va devoir retravailler.

*source Histographie (lien juste en dessous)

Pour les fiches, j'avais vu la manière de procéder d'Histographie.

Quant aux cartes mentales (d'ailleurs attention à cette appellation: la nature historicogéographique de ce document n'est pas "carte mentale" mais schéma heuristique ou structuration de pensée... ), il suffit de prendre le plan: chaque partie est une grosse branche, chaque sous-partie une branche plus petite qui part de cette-dernière etc...

Et pour reformuler, nous passons souvent par la lecture d'autres documents, le visionnage de documentaires, la récupération d'infographies résumés (le lutin est resté avec une mémoire très visuelle). Je me sers de plus en plus d'atlas de géopolitique.

Bien-sûr nous reprenons aussi les supports frise chronologique, flèches d'événement et cartes d'identité de personnages comme je vous le présentais .

***

Et puis il y a ce croquis en géographie: comment le construire? Il lui faudra un titre, une échelle, une orientation, une légende, des figurés et une présentation propre.

Pour le dernier élément, il faut prévoir un normographe. Puis suivez le guide pour transformer un texte en croquis ou pour les étapes de réalisation du croquis. Il apparait important aussi que les élèves s'exercent beaucoup pour arriver à la propreté demandée, soit de remplir un carnet de croquis à partir de la seconde.

*source Jacques Muniga (lien juste en dessous)

Il peut être intéressant aussi de savoir schématiser les cartes de pays ou continents, en suivant Jacques Muniga, ce sera encore plus simple de faire des cartes, à la main ou sur logiciel. La France se simplifie par un hexagone mais peut aussi être schématisée. Pas à pas ici.

Comment choisir les figurés sur une carteEn suivant Yann Bouvier vous aurez une réponse: figurés de surface, linéaires ou ponctuels avec leurs natures et intensités différentes.