lundi 30 août 2021

Carte heuristique d'historiographie, de didactique et de pédagogie en Histoire (CRPE)

Voici un billet que j'avais préparé fin 2019, lors de l'obtention de mon CRPE. Je comptais le mettre ici au cas où cela faciliterai d'autres dossiers de situation professionnelle en histoire. En attendant de pouvoir préparer pour mes classes, et ayant retrouver le document en question, le voici.

L'écrit était prêt et je voulais regrouper tous les éléments de didactique sur le même document. Comme à chaque fois, je pêche par ambition: beaucoup d'informations sur un seul document mais j'aime savoir que j'ai tout à portée d'oeil.

Voici donc ma superfiche sur l'historiographie pour les futurs CRPE(clic pour la voir en grand).



dimanche 29 août 2021

Ils marchent sur la tête... je dois apprendre aussi

*source Moomin de Tove Jansson

Rester sereine malgré tout. La rentrée scolaire pour les professeurs est ce mercredi (dans 3 jours), les indications de mon affectation étaient donc les bienvenues.

L'été dernier, le service des affectations s'était trompé et m'avait mise en titulaire. J'ai mon orgueil mais non, j'ai été ajournée, erreur transmise donc j'ai patienté tout l'été pour une nouvelle affectation  Cet été j'ai été mis en stagiaire: erreur aussi car titularisée. 2 éléments interviennent pour la titularisation: la titularisation métier (Education nationale) et l'obtention du Master MEEF2 (c'est lui qui m'a pris 2 ans!). Erreur transmise encore et je patientais...

J'ai du fournir mon attestation de Master validé (normalement l'Inspé l'envoie à qui de droit, hypothèse d'erreur: nom de jeune fille/ nom de femme mariée) donc je patientais avec encore plus de confiance.

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un appel m'indiquant que non, je n'étais pas titularisée... par l'Education nationale. - Bah, bah si, l'année dernière!

***

Mon affectation est donc arrivée. Il s'agit d'un poste fractionné, déjà rare pour les néotitulaires. J'ai 1 jour en moyenne section de maternelle, 1 jour en CP (oui un niveau pas forcément donné à un néotitulaire) et 2 jours... bah je ne sais pas.

Il n'y a pas de jours vacants dans l'école où je dois être 2 jours par semaine. J'attends donc de savoir où je serai, quel jour et quel niveau j'aurai. Donc au minimum 3 classes sur 3 écoles différentes.

Encore un beau défi pour cette année scolaire!

Des ressources pour l'histoire et la géographie au collège et lycée

Ce fut un de mes objectifs au collège, permettre au funambule de mieux appréhender ces matières.

Concernant l'histoire, permettre de comprendre, de faire des liens, de reformuler. Il y a, bien entendu, les manuels scolaires, les livres, les sites internets, les vidéos.

Mais la difficulté du chenapan est de trouver le fil conducteur, de remettre de la logique, de la méthode.

J'ai déjà trouver des méthodes pour comprendre les attendus des professeurs:

***

*source salle 112 (lien juste en dessous)

Ici en salle 112 des fiches méthodes pour comprendre les verbes d'action en histoire/ géographie:

- Localiser et situer

- Décrire, analyser, présenter

- Raconter

- Porter un regard critique

- Utiliser les bons connecteurs logiques pour un développement construits, selon que l'élève veuille justifier, ordonner, opposer, illustrer, résumer, faire un hypothèse, indiquer une conséquence.

- Trouver la nature du document

***

Pour présenter un document, il ne faut pas oublier des éléments, plusieurs méthodes s'offrent aux collégiens DANSE, TANDIS, NADI.


 *source Enseigner la géographie (lien juste en dessous)

En associant vraiment une petite danse, c'est par ici chez Enseigner la géographie. D'ailleurs vous trouverez une autre infographie sur les consignes verbes d'action ici et le raisonnement géographique: où? pourquoi? quelles conséquences? .

***

Bon d'accord, les documents sont là, les consignes sont claires, mais à quoi servent-ils? C'est ce point particulier qui perturbait le crapouillot, il propose/proposait une description neutre, sommaire. Le choix d'un document n'est pas neutre.

Cet été, ainsi, dans son cahier de vacances/ école inversée, à chaque document, il m'a expliqué son intérêt. Pour ce début d'analyse, il s'est appuyé sur ce document d'Abracadabrahg.

***

Mais qu'en est il du cours lui-même? Le funambule ne mémorise l'histoire qu'après l'avoir bien reformuler et avec un bon sommaire. Jusqu'à aujourd'hui ce n'est pas encore totalement acquis en autonomie. J'aurais aimé qu'il fasse de magnifiques fiches de révision (intéressantes pour le brevet des collèges) mais non, il s''en est passé. J'aurais aimé qu'il se prépare des cartes mentales, mais non, il s'en est passé aussi. Mais ce sont des éléments qu'il va devoir retravailler.

*source Histographie (lien juste en dessous)

Pour les fiches, j'avais vu la manière de procéder d'Histographie.

Quant aux cartes mentales (d'ailleurs attention à cette appellation: la nature historicogéographique de ce document n'est pas "carte mentale" mais schéma heuristique ou structuration de pensée... ), il suffit de prendre le plan: chaque partie est une grosse branche, chaque sous-partie une branche plus petite qui part de cette-dernière etc...

Et pour reformuler, nous passons souvent par la lecture d'autres documents, le visionnage de documentaires, la récupération d'infographies résumés (le lutin est resté avec une mémoire très visuelle). Je me sers de plus en plus d'atlas de géopolitique.

Bien-sûr nous reprenons aussi les supports frise chronologique, flèches d'événement et cartes d'identité de personnages comme je vous le présentais .

***

Et puis il y a ce croquis en géographie: comment le construire? Il lui faudra un titre, une échelle, une orientation, une légende, des figurés et une présentation propre.

Pour le dernier élément, il faut prévoir un normographe. Puis suivez le guide pour transformer un texte en croquis ou pour les étapes de réalisation du croquis. Il apparait important aussi que les élèves s'exercent beaucoup pour arriver à la propreté demandée, soit de remplir un carnet de croquis à partir de la seconde.

*source Jacques Muniga (lien juste en dessous)

Il peut être intéressant aussi de savoir schématiser les cartes de pays ou continents, en suivant Jacques Muniga, ce sera encore plus simple de faire des cartes, à la main ou sur logiciel. La France se simplifie par un hexagone mais peut aussi être schématisée. Pas à pas ici.

Comment choisir les figurés sur une carteEn suivant Yann Bouvier vous aurez une réponse: figurés de surface, linéaires ou ponctuels avec leurs natures et intensités différentes.

vendredi 27 août 2021

Séquence sur la lettre (journal intime, autobiographie) cycle 3


Chaque période de l'année scolaire dernière a été accompagnée d'une production écrite. Ce n'est pas beaucoup pourtant cette forme de projet m'a particulièrement plue. L'écriture était ainsi le résultat de lectures de textes, de compréhension de la fonction de ce type de textes, d'exercices et au final d'une écriture avec un premier et un second jet. Ce qui me laisse le plus d’insatisfaction est l'amélioration entre les deux, autonome, en groupe, collectif... à suivre donc.

Sur la séquence que je vous montre, j'ai fait les numéros 1.1, 2.1, 2.2, 4.1 et 4.3 avec mes CM2. Et l'erreur a été de proposer cette écriture de lettre/carte de voeux, envoyée à leurs proches, avec une décoration "brouillon/gribouillage" sans leur montrer que le rendu, l'attendu, après amélioration, pouvait être de l'art. Soit la séance sur l'expressionnisme abstrait aurait été de bon aloi.

La moitié de la classe a ainsi été très déstabilisée. "Mais c'est moche!" Et à contrario trois élèves ont énormément abouti ce lâcher-prise en offrant une mise en beauté impressionnante.

Et bien-sûr je remarque que dans ma précipitation je n'ai pas renseigner les compétences en arts: La représentation plastique et les dispositifs de présentation (Les différentes catégories d'images, leurs procédés de fabrication, leurs transformations)

La lettre cycles 2 et 3 par VANeDO

mercredi 25 août 2021

Que préparer entre le collège et le lycée?


Peu à peu je vais mettre les apprentissages courant collège que nous avons mis en place avec le fiston. Aurai-je encore des éléments à partager au lycée? Peut-être pas.

En attendant le galopin a bénéficié de vacances studieuses, comme chaque année. Point de méthode de Singapour ni de Montessori cette fois-ci car malheureusement les ressources sont presque inexistantes niveau collège et lycée. L'année dernière, il avait embarqué un manuel en anglais de la méthode de Singapour pour collège et début seconde. Cette année que du conventionnel.

Il y a des partisans pour des vacances détente pure, de mon côté, il y a toujours eu des espaces d'études car il est facile d'oublier beaucoup de son année scolaire. Les faiblesses du chenapan portent sur le français, l'histoire et la géographie. C'est donc ce que je vous montre. 

***

 

Un fichier de vocabulaire associé aux connecteurs logiques, aux types de texte. Il est décliné pour chaque niveau de collège (et j'ai trouvé la version 2nde et 1ère), chaque année un peu plus complexe et surtout associé aux thèmes du programme. Il est clef en main et me plait beaucoup.

Il travaille beaucoup sur la formation de mots, dérivations ou compositions, pour enrichir le lexique des collégiens. Partir d'un nom pour trouver un verbe, un adjectif ou inversement. De nouvelles expressions, oui, mais très souvent des éléments pour qu'ils les retrouvent par réflexion. Cela donne une idée de la "mobilité" de la langue française.


Un encart leçon est prêt, souvent sous la forme d'une carte mentale, suivi d'exercices et d'une partie du style quels nouveaux mots veux-tu apprendre cette fois-ci. Je vous ouvrais l'exemplaire 6ème ici. Je garde les différents niveaux pour le bac de français.

***

Un guide pédagogique de professeur "Lector et Lectrix, collège". Je vous le montre parce qu'il est mon chouchou de maitresse d'école depuis 2 ans (niveaux appropriés bien-sûr). Il n'est pas du tout destinée à être appréhender par l'élève ou même dans un cadre familial. Le propos est un déroulé de classe avec les différents dispositifs associés, groupe classe, un élève puis deux, de l'oral pour du débat etc. Alors pourquoi tout de même le présenter là. Parce qu'il y a un constat effroyable: seuls les élèves bons voire très bons lecteurs comprennent les inférences d'un texte (les implicites, les blancs entre les lignes) pour les autres c'est un trou noir.

J'ai découvert avec le lutin au début du collège qu'il pouvait ne pas comprendre. Ce fut un choc pour moi. Parce que je suis lectrice, parce que je lui ai lu beaucoup d'albums et de livres, parce qu'il lit (beaucoup moins de romans que mon souhait mais il lit). J'avais cherché comment l'aider sans succès et ce n'est que pendant ma formation au CRPE que j'ai découvert mon Graal, "Lector et Lectrix", "Lectorino et Lectorinette", "Narramus".

En tant que maîtresse cela fait deux ans que je l'utilise avec énormément de résultats. Mon mémoire s'est aussi appuyé dessus. Je l'utiliserai encore avec passion (voir les outils prévus pour les niveaux d'élémentaire ici). J'en reparlerai.

 

Alors, il a dû se faire une représentation mentale de ses lectures (un petit film), se faire des hypothèses, les modifier, reformuler. Et même si c'est niveau collège, il progresse et ce n'est pas de trop.

***


Et puis un cahier de vacances. Celui-ci ne sert pas à revoir les notions mais à anticiper l'année à venir. Il s'agit d'une sorte d'école inversée. Les notions sont présentées avant de voir le professeur, avec lui ce sera des compléments, des approfondissements, des exercices, de la "digestion". Le crapouillot a réussi à m'indiquer ce qui lui permettait d'être motivé en cours: la compréhension. Il adorait comprendre ce que le professeur présentait, voir avoir déjà vu la notion, en mathématiques par exemple.

De la même manière, depuis l'année dernière, il lit toutes les leçons de toutes les disciplines pendant les grandes vacances. Ici ce sont des résumés. Il a le devoir de mettre en oeuvre ce qu'il faut pour comprendre si ce n'est pas clair et c'est tout.

Enfin sauf pour l'histoire et la géographie. Là je lis les leçons, accentue les tables des matières pour qu'il garde en tête cette construction logique et reformule au besoin. Je fais des liens, je schématise et je lui pose des questions sur la lecture des documents. J'y reviendrai aussi car c'est d'une importance capitale.

Et que devient le lutin pour lequel je préparais tous mes apprentissages maison?

 

*source Wing Foill (conseils pour débutants en prime)

J'ai démarré ce blog en 2007 car j'étais une maman déboussolée par cette nouvelle responsabilité qu'était la parentalité. Sans repère, sans référent réel ou justement en réaction à ces ombres, je me suis structurée maman pédagogue, maman éducatrice, maman professeur. J'ai offert au chenapan plus de onze ans d'apprentissage, uniquement pour lui, sans compter ce partage par média interposé.

Il commençait à demander un peu d'autonomie. Nous étions un peu moins fusionnels (enfin les papouilles, les accolades, les baisers, les mots doux sont toujours là, rassurez-vous, de part et d'autre). Et cela tombait à merveille. Un niveau de vie trop élevé par rapport aux rentrées d'argent, moi devant reprendre une activité professionnelle et une vocation qui me revient de plein fouet, comme un boomerang d'une enfance déjà tournée vers le savoir, la culture, la curiosité. Mais enfant je n'avais aucun rêve si ce n'est devenir adulte.

Cela fait trois ans passés avec moins d'apprentissages construits pour lui. Mais voilà, maintenant que je pense avoir un peu plus de temps (c'est sans compter septembre qui vu mes attentes d'affectation me semble prédestiné à être surchargé), le crapouillot revient vers moi. 

Le crapouillot est devenu un funambule de sa vie. Il rentre au lycée, est très fort dans les matières scientifiques surtout en mathématiques (merci encore méthode de Singapour). Il allie humour, attention, réflexion et beaucoup de savoir-faire pour vivre avec moi et son père.


    A l'image de cette découverte sportive (il a adoré le wingfoil: oui oui voile et planche séparées, heu wing et foil séparés excusez-moi! Planche avec une lame en dessous pour voler au dessus de l'eau, heu foil avec mat! Voler au dessus de l'eau avec ce wing vert dans l'attente de se mettre debout ou de sauter), il prend doucement de l'altitude et fortifie ses ailes.

mardi 24 août 2021

Supports (documentaires et littéraires) pour l'enseignement de l'histoire (Préhistoire et Antiquité)

 Construire à partir de rien une cité, un savoir

    J'avais laissé de côté ce média par manque de temps. Je le reprends avec avidité par manque de partage (quoique depuis 3 ans sur Instagram pour des instantanés) mais aussi car je suis sans affectation: à une semaine de la rentrée scolaire, je ne sais pas quelle est mon école (ville, élémentaire ou maternelle), quel est mon dispositif (remplaçante, en fractionné un jour ici les autres là, à 100% dans une classe), ni quel est le niveau que je vais enseigner (Toute Petite Section, Petite Section, Grande Section de maternelle, CP, CE1, CE2, CM1 ou CM2 voire ULIS ou SEGPA au collège).

    Je tourne en rond. Alors, comme les billets précédents l'indiquent, je résume visuellement certaines séquences que j'ai menées, je présente des supports... de cette nouvelle vie professionnelle.

    Cette fois-ci, je vais vous parler d'un sujet que j'aime particulièrement: l'utilisation des livres (et particulièrement des documentaires jeunesse) dans les apprentissages. Pour les anciens lecteurs de ce média, pas de grandes nouvelles. J'ai d'ailleurs failli en faire un sujet du mémoire de Master MEEF2. Comment illustrer une notion en s'appuyant sur des livres? Simples illustrations, véritables supports de réflexions, éventuels rajouts de difficulté (supports composites et aussi juste une acculturation encore fragile chez certains élèves), parties intégrantes de la tâche ou juste surplus sans objectif? 

    Bien-sûr j'aimerai croire que la plus-value est réelle et pas seulement culturelle. J'aimerai penser que ce que je propose est à même de titiller, rendre curieux, mettre en réflexion les élèves et donc en situation de recherche.

    Je mets en avant des documentaires pointus, souvent pour élèves ou enfants plus âgés. Parce que mon objectif n'est pas de les laisser seuls avec le document mais bien de les pousser à réagir, que tout cela ne soit pas donné mais découvert par eux. Ici donc pas de documentaires premières lectures ou trop généralistes.

    Voici une idée de mes ressources ou supports en histoire pour les périodes de la Préhistoire et de l'Antiquité. Je n'ai pas le temps de présenter chaque ressource mais certaines sont déjà présentes au coeur de ce blog-ci libellé Histoire ou sur mon blog littéraire Une page lue chaque soir libellé histoire.

    J'ai utilisé les fiches des hominidés pour mes CE2 et les supports et ressources pour les Gaulois. Ce dernier était mon dossier de concours au CRPE (très très bon retour, oui oui 60/60, pour une fois que je me glorifie) et j'avais avec délectation (oui oui) mis en place la séquence avec les CM1 de ma première année de PES devant le tuteur terrain conquis.

Supports QLM -Histoire cycles 2 et 3 par VANeDO

    Je pourrai prolonger l'étude de l'Antiquité et des premières civilisations par la découverte d'une autre purement fictive, ici la version de François Place: "Rois et reines de Babel".

    Et pourquoi pas proposer un projet d'écriture "Invente ta civilisation: où se trouve-t-elle? Comment se construit-elle? Qui la dirige?"





lundi 23 août 2021

Projet autour du fantastique avec des cycles 3 (littérature, écriture, arts)

Le fantastique par VANeDO

    Encore une séquence menée avec mes élèves de CM2, elle est toujours bancale mais j'espère, après quelques années d'expérience, y trouver de bons éléments. Je suis partie du genre pour expliquer, aussi, l'importance du rapport à l'image: l'image qui déclenche une idée de texte, le texte qui déclenche une idée d'image. Cela permettait de montrer l'illustration comme un parti-pris évident et de même, pousser à ce qui pouvait motiver les artistes, les surréalistes par exemple.

Les illustrations de Chris Van Allsburg et de Dave McKean ont provoqué des réactions à accompagner dans la classe mais quel bonheur après.

Séquence transversale sciences, écriture, art (thème air)

Ma première année de PES (professeur des écoles stagiaires), j'ai eu une classe double niveau, double cycle, CE2/CM1. J'ai dû surmonter de nombreux défis. Je me suis rajouté un élément de taille avec un projet de sciences incluant l'air (notion essentielle à appréhender avec les CE2). Je vous présente ici une trace de ce que j'ai mené avec eux, parce que même si il y a eu du flou et que mon ambition était bien trop poussée, je suis sûr qu'il reste des éléments à piocher ici et là.



Un objet volant par VANeDO

dimanche 15 août 2021

Fort(e) de notre expérience en tant que professeur des écoles (et séquence album codé cyclce 1)

Je n'arrive pas à lâcher prise. Oui c'est un réel défaut mais j'aurai des heures de discussion pour essayer de comprendre la chose. Et ce blog est maintenant un vieux blog, les billets du passé donnent de nombreuses clefs.

Alors en attendant de connaitre mon école d'affectation, le niveau de classe (tout cela au singulier ou au pluriel), je continue à m'affairer de manière si possible constructive. En suivant les collègues plus confirmées d'InstaG*, un retour sur l'année passée est toujours une approche réflexive intéressante: nos erreurs, ce qui n'a pas marché et pourquoi, nos doutes et nos réussites. Je ne m'attarderai pas là sur les erreurs, elles demandent un retour très approfondi mais sur les mises en place dont nous pouvons être fier, même après quelques modifications.

Voici une séquence mise en place en Petite Section de maternelle pendant un stage de 3 semaines, en période 4 (important la période pour ce niveau de classe!): un album codé, Les trois petits cochons, avec de l'interdisciplinarité (ou de la transdisciplinarité si j'ai bien travaillé).

Les trois petits cochons par VANeDO

vendredi 13 août 2021

Que faire en attendant notre affectation en tant que professeur des écoles?

    Bien-sûr, là encore, ce billet ne servira qu'aux débutants. Comme moi. Mon expérience n'est pas bien grande: 2 autres grandes vacances d'attente interminable. Alors pour cette troisième fois, je m'y prends un peu autrement et j'espère que ce partage en aidera certains.

    La première année j'allais être professeur stagiaire (PES) en décharge de direction, 2 jours en tant que maîtresse dans la classe de la directrice, 2 jours en tant qu'étudiante en science de l'éducation à l'INSPE (MEEF 2). Je ne savais pas quoi faire, j'avais attendu mon affectation. En connaissant le niveau, j'avais pris des notes sur les programmes, sorti des programmations toutes faites sur internet. Mais dès la première semaine, vous vous rendez compte que rien ne va. La programmation dépend beaucoup de vos outils, des manuels ou fichiers supports. Sans connaître ceux qui vous accompagneront cette année, patience.

     La seconde année, encore PES, encore en décharge de direction avec le même fonctionnement, j'ai attendu mon affectation tout en passant tout mon été à chercher de la matière sur internet. Dans le désordre, avec une envie de projet sans prendre conscience réellement des priorités. Et j'ai commencé à ordonner mes ressources sur mon ordinateur comme je vous l'indiquais dans le billet précédent.

    Forte de cette expérience limitée mais formatrice, cette année je m'y prends différemment. Incapable de profiter des vacances sans rien faire que de lâcher prise (qu'est-ce donc d'ailleurs? Un "lâcher prise"?), j'ai suivi les conseils de La tanière de Kyban (quoi faire en attendant l'affectation).

***

    J'ai préparé des trames de programmation pour le français et les mathématiques sur tous les niveaux d'élémentaire. Oui, je ne suis pas très portée sur la maternelle, alors je prépare moins (pas)... 

    J'ai découpé ma programmation par période et par compétences. Chaque compétence a été codée. Dans les colonnes périodes, j'ai copié/collé les attendus de fin d'année Eduscol pour le français et les mathématiques. Ils disparaitront dès que je connaitrais les outils à utiliser. Car dans les manuels ou les méthodes vous avez très souvent une programmation déjà préparée. Pourquoi ai-je mis les attendus alors? Pour, une fois mes supports adoptés, ne pas en oublier (certaines programmations de manuels ne sont pas forcément cohérentes ou complètes). Alors voici ce que cela donne (sans surcharge des attendus):

 

    Seule différence notable avec ce que chacun peut donc se préparer, j'ai ajouté à ma programmation de français une ligne "littérature", importante notamment en cycle 3:


 ***

    J'ai préparé une trame des outils (manuels, fichiers, méthodes) que je compte utiliser par matière et ce pour chaque niveau. Sur ces deux années d'expérience, j'ai eu une classe de CE2/CM1 et une classe de CM2. Je ne vous montre que ces niveaux-là et je parlerai de mes choix dans des billets séparés.

 






***

    J'ai aussi mis en forme les programmations d'histoire et de géographie pour le cycle 3 en terme de supports et de connaissances associées avec les manuels utilisables (ici un extrait de ma version avec la collection Citadelle éditions Hachette car le guide pédagogique est très complet).

    La programmation est toujours à préparer en fonction d'une méthode (sinon en suivant les collègues en rapport avec un manuel ou mieux en suivant une circonscription).

***

Et puis je lis de la didactique...

mardi 20 juillet 2021

La première année de professeur des écoles PES ou T1 (conseils pour les ressources du net et les autres)

 


    Ça y est, je suis titularisée. Après moultes péripéties, me voici professeure des écoles et en attente de mon affectation pour septembre. Comme les grandes vacances précédentes, je suis comme un lion en cage. Je ne sais pas quoi faire.

    Je suis de ceux/ de celles qui aiment préparer en amont, beaucoup. Sans information sur le niveau que j'aurai, même sur le temps complet ou non dans telle ou telle classe, je ne peux pas encore préparer de programmations et encore moins de progressions. Mais il y a plein d'autres activités à mener avant la rentrée: 1) rechercher des ressources puis 2) classer, organiser ces ressources.

    Je me suis préparée au CRPE par le CNED donc sans suivre le MEEF 1, puis j'ai suivi le MEEF 2. Et j'ai fouillé le net encore et encore sur ses 3 dernières années (oui, j'ai été ajournée pour défaut de rendu de mémoire l'année dernière). Pour ne pas perdre de temps dans l'année, savoir retrouver les informations, savoir si elles sont oui ou non pertinentes, j'ai classé.

***

    Le premier conseil que je peux donner en tant que toute récente titularisée, conseil valable pour la préparation du CRPE mais aussi pour l'année de PES (et celle de T1), est de ne pas couler sous les documents du net. J'avoue que je passe énormément de temps en recherche mais il est de plus en plus ciblé et c'est ce focus qui me semble important.

    Notre premier site de ressources, officiel, indispensable, nécessaire et aussi assez complet est Eduscol. Nous y retrouvons les programmes officiels, les attendus de cycle voire même de niveau, quelques analyses de didacticiens, quelques exemples d'exploitation pédagogique.

     

    Et puis maintenant nous avons l'océan internet, des blogs de professeurs, des sites d'écoles etc...  Il est important de savoir ce qui va nous servir dans notre pratique. Contrairement à ce que nous croyons en démarrant, ce sont plus les documents des conseillers pédagogiques qui nous serviront que ceux des professeurs des écoles.

    Ces derniers sont des ateliers, des séances, des activités mais rarement avec la réflexion de la compétence engagée par nos élèves. Ils nous servent quand nous avons déjà préparé nos programmations et progressions. Ils arrivent pour nous accorder un peu de temps, nous faciliter une part de la séance.

    Ce sont bien les premiers, les documents préparés par les conseillers pédagogiques CPC ou (CPR, conseiller pédagogique régional pour soutenir les T1, si vous en avez) qui vont le plus nous aider. Ils reprennent souvent les programmes, font appel à quelques pistes didactiques (certains proposent un vrai dialogue entre différents points de vue, apports ou même contradictoires). Ils apportent des dispositifs justifiés (à ne pas confondre avec les activités) et aussi des exemples concrets de séquences avec des documents de préparation (des pistes d'évaluation, de remédiation, de documents ressources, une bibliographie).

    Comment pouvons-nous trouver ses contenus ? Par une recherche en mode didacticien: la compétence + le cycle + le nom d'une tâche précise. Ou directement en suivant le site d'une académie ou d'une circonscription (www.ac- ). Et vous aurez confirmation avec l'indication dans le document du nom du CPC et sa circonscription, le nom de l'Inspé. Attention tout de même, certains documents se basent sur de vieux programmes.

Pour ma part, j'ai donc pris des contenus pour chaque grande compétence et ce dans chaque matière. J'ai passé de nombreuses heures car il faut passer d'un site à un autre, d'une recherche à une autre. Chaque conseiller pédagogique étant expert dans sa matière voire même son cycle (exemple la maternelle).


    Seulement, si vous n'avez que peu de temps, un CPC a cumulé toutes les matières et de nombreux dispositifs récents et validés par les didacticiens. Il a aussi synthétisé d'autres dispositifs inclus dans des guides pédagogiques assez chers (éditions Retz ou Accès par exemple). Alors s'il n'y en avait qu'un, ce serait Mr Despretz, de la circonscription de Landivisiau, sur son site "Classe élémentaire", vous trouverez le nécessaire pour toutes les matières. Et même si les programmes ont changé depuis l'arrêt de ses réactualisations, les programmations ou les démarches sont très intéressantes (en histoire, en géographie par exemple).

***

Maintenant il est nécessaire de classer avec soin. Voici ce que j'ai mis en place et je me suis aidée en cela d'un billet très complet (je vous mets le lien dès que je le retrouve).

Voici mon classement: 

1. les didactiques et pédagogies

2. les outils maîtresses : dans lequel il y a les programmes à jour, les manuels numériques, les documents vierges (relation aux familles, gestion de classe etc...)

3. la préparation: mes séquences, séances, fiches de préparation, documents supports, évaluations

4. les ressources (les ateliers clefs en main des collègues, blogs de PE)

5. les supports de formation (en attendant de les dispatcher)

    Dans le document 1, je range par discipline avec le cycle 1 bien séparé. Et, dans chaque sous-document encore une distinction (par exemple pour le français 1.1. : lexique, oral, lire et écrire, grammaire, orthographe et conjugaison (sachant que j'ai volontairement mis conjugaison en dehors d'orthographe).